24/12/19: Du Bitcoin dans l'ADN, BTC bloqués par Binance, Disney attaque TRON

• 3 min
24/12/19: Du Bitcoin dans l'ADN, BTC bloqués par Binance, Disney attaque TRON

Le portefeuille crypto du futur sera inviolable grâce à de l'ADN. Des scientifiques travaillent sur une technique pour stocker des informations dans nos objets du quotidien grâce à de l'ADN synthétique. La technique consisterait tout d'abord à encoder les données numériques (les 1 et les 0 du langage binaire) sous la forme d'une séquence d'ADN, c'est-à-dire en oligonucléotides (abrégé par oligos). Ensuite, il suffirait d'encapsuler ces oligos dans des perles microscopiques de silice et de les répendre sur un filament qui servirà à l'impression 3D de l'objet qui stockera les données. Appellée l'ADN des Objects (DoT), cette technologie est encore trop coûteuse pour être utilisée au quotidien. Plus de détails sur CoinTribune

Disney a empêché le projet blockchain TRON d'acquérir de certaines marques portant la dénomination de Tron. Le géant du divertissement, à l'origine du film de science-fiction Tron lancé en 1982, juge cette opération comme un risque de préjudices à sa marque. En effet, « Disney a mis le doigt sur le fait que la plupart des détails de police et de stylisation utilisés par le réseau blockchain seraient en majeure partie des copies des signes distinctifs utilisés par Disney pour son TRON ». Plus de détails sur CoinTribune

La plateforme d'échange Kraken a annoncé avec enthousiasme son rachat de la plateforme de trading Circle Trade. Pour Kraken, l'objectif de cette acquisition est de tirer projet de nouveaux marchés grâce à une gamme de services plus large. Ils promettent à leurs utilisateurs une augmentation de la liquidité des actifs supportés, des spreads plus sérrés et l'implémentations d'outils avancés pour rendre le processus de trading plus transparent. Plus de détails sur CoinTribune

Binance a bloqué les Bitcoins d'un utilisateur accusé d'avoir tenté de les envoyer vers un service de mixage. Ce sont les dispositifs de contrôle anti-blanchiment (AML / KYC) qui ont permis à la plateforme d'échange de souligner les potentielles intentions de l'utilisateur en question. Après plusieurs échanges surréalistes avec le service client et avoir promis de ne pas envoyer ses Bitcoins vers un service danonymisation que la situation s'est finalement débloquée. Plus de détails sur CoinTribune

0
Ce contenu a été écrit par

Decentraliseur

coucou